La mode Unisex

 Mais d'où vient cette tendance de vêtements unisexes ou no gender?

En tant que créatrice de la marque La Sicilienne, j'ai fait le point et, quelques recherches afin de vous aider à mieux décrypter cette récente tendance. 

Comme chaque tendance dans la mode, celle-ci n'est que l'expression de notre société. De gros évènements marquants au niveau sociologique qui dilués dans la masse de nos vies font que la tendance termine dans notre placard.

Ces dernières années nous avons vu l'émergence de mouvements comme "meet to". Oui les femmes en ont marre d'être des poupées que l'on tripote à tout va. Elles ouvrent la bouche et disent STOP.  Il y a eu aussi le mouvement LGBT puis LGBTI+ qui souhaite tout simplement une inclusion sociale plus vaste de tous les êtres humains sans sexualisation. Les femmes sont fortes aussi, le font savoir et veulent des postes comme les hommes. En 2020, en France, 4 créateurs d'entreprises individuelles sur dix sont des femmes! Elles osent.

On a vu aussi l'écriture inclusive apparaitre. Même si on ne l'emploi pas forcément, qu'elle soit reconnue est un pas énorme. Si vous avez vu la dernière saison de "And just like that..." vous comprenez. Puis on a vu les hommes sur les défilés ces dernières semaines porter des corsets chez Etro, des jupes plissés chez Egonlab, des costumes échancrés chez Fendi... L'idée du masculin est en pleine révolution. Le congé paternité s'est vu allongé de 11 à 25 jours en juillet 2021. Oui les hommes ont envie de s'occuper de leurs enfants, de leur famille, de leur maison sans être brimés.

Même chez les enfants, on voit sur les site internets que les vetements enfants sont portés par des mannequins dont on se sait plus trop si ce sont des petits garçons ou des petites filles. Ils portent bien le vêtement, ils sont beaux. C'est ce qui compte. Et si finalement on laissait tomber les barrières! Les ptits garçons ont les cheveux long et ça leur va bien. Et si les filles veulent porter les cheveux courts, laissez-les.

Tout ça pour vous expliquer que la démarche du vêtement NO GENDER vient autant des femmes que des hommes. Et que c'est avec des petits pas comme ça l'air de rien vers l'un ou l'autre sexe qu'on se retrouve avec des sweat-shirts ou des chemises non genrées dans nos placards sans pour autant avoir envie de changer de sexe.

Une femme peut rester terriblement attirante avec un vêtement d'homme et vis et versa. C'est un tout, la façon de bouger, l'élégance du mouvement du corps, les autres vetements que l'on porte, le maquillage, le parfum, la voix...

Et puis l'attirance n'est-elle pas aussi personnelle à chacun...? Et ne faut-il pas se plaire à soit même pour plaire à celui qui nous fait envie...?

Et là c'est un autre sujet...

Je vous embrasse

Anne-Lise

Laisser un commentaire